PESTICIDES ET ENVIRONNEMENT: DÉVELOPPEMENT DE TECHNIQUES ANALYTIQUES

Auteurs: Flora A. ADJAHATODE    Laboratoire des Sciences et Techniques de l'Eau LSTE / INE / UAC-BENIN

                Magloire GBAGUIDI         Unité de Recherche en Écotoxicologie UREC / EPAC / UAC-BENIN


INTRODUCTION

Le coton, matière première la plus exportée représente entre 70% et 80% de la valeur totale des exportations et 35% des rentrées fiscales (CIPB, 2008). Or la culture de cet "or blanc" exige l'utilisation d'importantes quantités de pesticides dont notamment les insecticides pour protéger les plantes contre les ravageurs et améliorer la production agricole. Ainsi le Bénin, face aux ravageurs qui détruisent ses champs de culture cotonnière s’est lancé dans l’usage des insecticides parmi lesquels la lambdacyhalothrine (pyréthrinoides), l’acétamipride (néonicotinoides) au cours de ces trois dernières années. Cette libéralisation sauvage du système de distribution des insecticides pour le coton serait lourde de conséquences principalement pour les retenues d’eaux se situant à proximité des zones cotonnières au nord Bénin (Agbohessi, 2015). De plus aucune technique analytique appropriée n’est disponible afin d’évaluer rapidement la concentration des pesticides contenus dans l’eau ou les poissons. Face à tous ces problèmes liés à la pisciculture au Bénin, il est nécessaire de développer des techniques analytiques permettant la détection de résidus de pesticides utilisés en culture cotonnière au Bénin et susceptibles de contaminer les produits d’aquaculture.



Développement d’une stratégie analytique au Laboratoire of Food Analysis, Département of food Science (Belgique) et au LSTE (Bénin) pour l’étude de la contamination des produits piscicoles par les pesticides utilisés en production cotonnière au nord Bénin.


METHODOLOGIE:

La mise au point de nouvelles techniques d'analyse basée sur ELISA et GC-MS en cours dans les deux Laboratoires pour l'étude de la contamination des produits piscicoles par les pesticides se fait suivant différentes étapes :

- Synthèse de l’ELISA spécifique à la lambdacyhalothrine

- Synthèse du traceur enzymatique

- Détection de la lambdacyhalothrine par la Méthode GC-MS

- Dosage des contaminants dans l’eau et dans la chair des poissons des retenues

- Evaluation des risques de ces contaminants sur la santé de la population Béninoise


REFERENCES:

Agbohessi Prudencio T. , Ibrahim Imorou Toko , Alfred Ouédraogo , Thierry Jauniaux S.N.M. Mandiki , Patrick Kestemont, 2015 : Assessment of the health status of wild fish inhabiting a cotton basin heavily impacted by pesticides in Benin (West Africa), Science of the Total Environment 506-507 (2015)567-584

CIPB, 2008: conseil des Investisseurs Privés au Bénin; le coton dans le monde, en Afrique et au Bénin